La Toile du Jour n°1

 

"La Pinède acidulée" huile sur toile 1982

130x162 cm.s.b.d. H.82.18

 

Comment faire pour qu'une peinture engage non seulement notre vue, mais aussi notre odorat, notre ouïe,
comment faire pour qu'elle éveille tous nos sens?

Rade de Hyères-les-palmiers, île de Porquerolles.( L'île de Porquerolles est une des trois îles d'Hyères, avec l'île du Levant et celle de Port-Cros).

Quand je débarque au port, au lieu d'aller vers le village à l'ouest, je tourne à gauche.

Un petit raidillon, quelques maisons et je débouche dans une grande allée bordée d'eucalyptus.

Les odeurs, les bruits, l'imposante voûte des arbres et, selon la saison, au sol, les fruits, véritables bijoux naturels.
Je laisse la piste de terre qui conduit à la plage Notre-Dame et au cap des Mèdes; je descends vers la plage de la Courtade.

Me voici face à mon motif.

 

détail de la toile

Comment rendre compte de la chaleur de l'été et de la fraîcheur de la pinède?
Comment restituer l'ombre lumineuse parsemée de taches de soleil?
Et le reflet de la mer proche,
la stridence du bruit des cigales, l'odeur vive de la résine et des eucalyptus voisins?

Et dans cet espace où on a envie de s'épancher, le risque du feu toujours présent?

Je réalise cette toile d'assez grand format : 130 cm de haut sur 162 cm de large.

trois états de la toile en cours d'élaboration pendant l'été 1982

 

Je fais en sorte que le rythme du tronc des pins donne l'impression d'un espace à la fois ouvert et intime. Qu'on se sente protégé sans être enfermé.

 

détail

 

Par des couleurs non réalistes et des touches acérées, j'essaie d'évoquer les odeurs et les bruits :
la brise marine qui circule entre les branches, les insectes qui crissent, les pommes de pin qui se dilatent...

Avez-vous vu passer Pan, qui court derrière la nymphe à la cuisse fraîche?

 

" La pinède acidulée" - Huile sur toile - 130x162 cm. - 1982 (H8218)

" The acidulous Pine forest " - Oil on canvas - 51x63 in. - 1982 (H8218)

Droits de Reproduction Réservés